« Esprit critique, es-tu là ? »

Les lois sur les « fake news » se multiplient. La panique gagne ; les victimes de fausses nouvelles pourraient voter contre les eurocrates !

Ces lois ont une réalité ; la montée de la censure. Elles ont une origine ; la colère de citoyens trompés depuis tant d’années, qui voient monter la pauvreté, le chômage de masse, l’endettement, pendant que reculent les libertés publiques, la sécurité et la démocratie.

Ces lois sont aussi un aveu ; parents et professeurs ne savent plus enseigner cet esprit critique qui, plus que les lois, plus que la censure, est la seule vraie protection contre les fausses nouvelles et la propagande. Dans son numéro de mars-avril, la revue des APPEL titre ; «  Esprit critique es-tu là ? » La question est décisive. Fondé sur la culture générale, l’histoire et la géographie, et le recul qu’ils donnent, l’esprit critique est le seul vrai garant de la démocratie ; est citoyen qui forme son jugement par lui-même et démêle le vrai du faux. Et jamais il n’a été plus nécessaire de s’interroger ; qui diffuse une information ? Quelle en est la source ? A qui profite-t-elle ? Que disent la science, l’histoire, l’économie, sur cette information ? Dans quel contexte est-elle produite ?

Fake news à l'ONU ?
Colin Powell à l’ONU en 2003. La plus grande fake news de l’histoire de l’humanité ?
Crédit photo : DR – Breizh-info.com

L’exercice est intéressant à poursuivre. M. Bellamy défend les frontières, l’identité nationale, et veut conserver ce qui doit l’être. Mais quand le groupe des Républicains qu’il représente s’est-il opposé aux folies européennes ? Hollywood parvient à nous faire croire que les États-Unis ont vaincu l’Allemagne nazie. Mais les historiens rappellent que c’est l’armée rouge qui a détruit 80 % du potentiel militaire allemand. La création de l’euro devait assurer la convergence des économies. Les chiffres établissent que jamais les économies du sud et du nord de l’Europe n’ont autant divergé.

L’ouverture des frontières à l’immigration devait nourrir la croissance et répandre le bonheur des sociétés multiculturelles. Ces sociétés sont les plus violentes du monde, les plus touchées par la criminalité ; le Brésil, le Mexique, ont autant de morts violentes que la Syrie en guerre ! Ce sont aussi celles où les coûts de la désunion nationale, de la dégradation de l’enseignement, de la langue et des lois, créent ces monstres ; des îlots de richesse éclatante dans un océan de misère. Ajoutons que l’Union européenne devait apporter la liberté, elle bafoue la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes au point que montent partout à l’Est les voix qui dénoncent le Soviet suprême de Bruxelles, et appellent à la libération de l’Europe d’une Union totalitaire.

La conclusion s’impose ; la vraie fake news du moment, c’est que l’Union européenne représente l’espoir. Nos réalités comme nos espérances sont nationales. La vraie fake news, c’est que l’Union européenne est l’Europe. C’est un masque que la colère des Nations va arracher bientôt. Et la première fake news, c’est qu’il y a des fake news qui menacent l’Europe ; la news, c’est que l’Union contre les Nations menace gravement l’Europe.    

                                                                         Hervé Juvin

Catégories : Société

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à ma lettre d'informations 

Afin de ne rien rater de mon actualité !